Business et guerre

Que doit-on raconter à l’enfant qui a grandi dans des débris
C’est toujours la faute aux autres, les méchants, les impies, nos ennemis
Tout ça n’est qu’un prétexte, un mensonge dans le contexte

Sha la la la, business et guerre

J’entends siffler les balles tous les jours, toutes les nuits, c’est mon pays
C’est tellement devenu commun que ça partie de la vie, c’est ce qu’on se dit
Mais, jouer à la guerre moi je n’y croyais guère

Sha la la la, business et guerre

Où est passé la raison, elle est enfermée, prisonnière des passions trop exacerbées
Tu sais, il n’y a pas de prophète qui porte en bandouiller une mitraillette
Si Dieu revenait sur terre, c’est vrai qu’il vit, vrai qu’il vivrait un nouveau calvaire