C'est leur loi

peu importe la crise ou le nom qu'on lui donne
dés le départ c'est truqué, ils ont changé la donne
les gens doivent payer les choses qu'ils n'ont pas faites
l'europe a décidé, il faut réduire la dette
mais au fait la dette c'est qui qui l'a creusée
ces putains de banquiers et leurs taux d'intérêt
prennent les gens en otage et s'en lavent les mains
mais le sang a coulé jusqu'au petit matin

c'est leur loi qui a foutu le bordel, ce n'est pas moi

si on trébuche en route et que l'on tombe par terre
comme on disait naguère c'est la faute à Voltaire
et si ça continue à partir à vau-l'eau
comme disait le dicton c'est la faute à Rousseau
mais Voltaire et Rousseau sont 36 pieds sous terres
comme Zola et Hugo mais il nous reste leurs mots
misérables que nous sommes et le peuple abandonne
son sort déjà tracé, c'est la fin on le sait

c'est leur loi, c'est leur loi
c'est leur loi, c'est leur loi
c'est leur loi, c'est leur loi
qui a foutu le bordel ce n'est pas moi

si la classe ouvrière s'en va au paradis
est-ce que tout le patronat pourrira en enfer
si l'enfer est pavé de bonnes intentions
je ne préfère pas y aller, non merci sans façon
je ne crois pas que les classes puissent encore lutter
comme jadis se battaient encore les ouvriers
même les syndicats mangent au râtelier
ça n'étonne plus personne mais je suis écœuré