Les rues de Marseille

Ça fait longtemps que je n’étais pas revenu
Sur le quai je ne t’ai pas reconnu
J’avais quitté une ville rebelle
Mais ils t’ont embourgeoisé
Au fil des années

Marseille je t’aime pourtant

Les passants que j’ai croisés dans la rue
Pour certains avaient un accent pointu
Ils t’ont rendu un peu parisienne
Tu es à a la mode il paraît
Très BCBG

Marseille je t’aime pourtant

Je m’empresse de retourner dans les rues de mon vieux quartier
Nous avions gravé nos noms sur le platane tout au fond
Mais ils ont tout démoli, il paraît que c’est plus joli
Les palmiers de Californie, les palmiers de Californie