Rafale

Une rafale dans la rue a fait revivre le silence
Parfois troublé par les bottes qui marquent la cadence
Le trésor maudit est maintenant enfoui
Des cent bottes noires privées de la vie

Dans la rue, la nuit, de nouvelles statues
Epies de leur chair de marbre le moindre bruit gris
La ville semble endormie, le serpent aussi
Mais le mensonge est dans la ville

Un dimanche, au petit matin
Le brouillard éclairait les esprits
Une main tendue vers l'infini
Sauvait le blanc rouge mort ah !

Une rafale vers un mur a fait pleurer un gosse
Que désormais on appelle orphelin
En gros sur ses papiers, parents DCD
Mais le défenseur se transforme en maître assommant

Un dimanche, au petit matin
Le brouillard éclairait les esprits
Une main tendue vers l'infini
Sauvait le blanc rouge mort ah !

Une rafale t'emporta