Ville morte

Une vie monotone, un même chemin
Un gris du chagrin, un gris qui revient
Une lueur d'espoir mène mon destin
Elle disparaît au loin, elle s'éteint
Les passants dans la rue me semblent des robots
Faisant les mêmes gestes, s'en allant au boulot
Des attitudes guidées, un monde télécommandé
Dont personne n'arrive à se débarrasser

C'est une ville morte, un monde qui revient
C'est une ville morte, emportant avec elle mon destin

Je n'ai plus de sensation, je ne réagis à rien
Meurtre et violence font partie du quotidien
Je ne peux pas comprendre ton attitude
Tu es près de moi mais je ressens de la solitude
Une image gravée qui ne pourra s'oublier
Des mondes qui sont près mais ne peuvent se lier
Désespoir infini qui ne peut pas mourir
Souffrance d'une vie, absence de soupir

C'est une ville morte, un monde qui revient
C'est une ville morte, emportant avec elle mon destin
Ville morte